Fonctionnement de la Couveuse

bp1Avant l’intégration en Couveuse

Un processus d’accompagnement est réalisé permettant de prescrire un passage en   couveuse. Cet accompagnement est effectué par les organismes prescripteurs qui ont conventionné avec Solen Angels (organismes consulaires, BGE, agents de développements économiques…).

Le processus d’admission

 Accueil/diagnostiques pour complément d’information sur la couveuse et le projet (droit et devoirs réciproques).  Formalisation et validation des dossiers d’admission. Admission proprement dite au sein d’un Comité d’admission.  Information des candidats et des partenaires sur le résultat d’admission.

L’intégration

Afin de réaliser l’intégration de l’ entrepreneur à l’essai (EAE) la couveuse réalise une analyse de sa situation ( notamment sociale et juridique), définit l’activité et en déduit les modalités d’appuis personnalisées. Les engagements réciproques sont formalisés dans un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE). Le contrat CAPE est conclu pour une période de 6 à 36 mois (résiliable à tout moment). Durant cette période les droits sociaux de l’EAE sont maintenus (dans la limite des droits acquis). Un chargé de mission et un ou plusieurs bénévoles- experts sont désignés pour accompagner l’EAE. Le règlement interne est signé et les formalités administratives sont mises en œuvre. Le parcours individualisé (actions, ateliers, formations) est défini, prévoyant des objectifs quantitatifs et qualitatifs, les étapes et points intermédiaires de suivi, les activités réalisées par l’EAE.

Dans la couveuse

L’offre de service développée dans la couveuse SOLen ANGELS est basée sur le référentiel de services préconisé par l’Union des Couveuses de France.  
La couveuse apporte son appui à l’EAE en fonction du secteur d’activité concerné sur la connaissance de l’environnement professionnel, le développement commercial, le choix du futur statut, les aspects juridiques et réglementaires, la communication, la gestion d’outils informatiques…
   
  • L’EAE teste la viabilité de son projet, sans risques, sous le numéro SIRET de la couveuse.
  • La couveuse met en œuvre un programme de formations orientées en terme de savoir-faire (objectifs opérationnels) intégrant les mises en pratique sur les projets de l’EAE. Les formations peuvent être organisées sous forme de stage ou d’ateliers collectifs.
  • La couveuse favorise la mise en réseau des savoirs et métiers des EAE.
  • La couveuse met en place un suivi pédagogique qui permet l’apprentissage des outils de gestion et de comptabilité.
  • La comptabilité de l’ EAE est assurée par la couveuse d’entreprises.
  • La couveuse évalue régulièrement la progression de l’EAE : points d’étapes, entretiens , évaluation de la situation économique, compétences acquises ou à acquérir

A la sortie de la couveuse

Bilan du projet

Fin du contrat ou renouvellement ( procédure spécifique en cas de rupture anticipée ).

Sortie de l’EAE

Dès la sortie de l’EAE, une information des prescripteurs et des partenaires est organisée afin de faciliter la création de l’entreprise ou la réintégration de la personne dans un processus de retour vers l’activité durable.

Gestion administrative et comptable de la sortie

La couveuse arrête les comptes de l’EAE selon les règles spécifiques du contrat CAPE définies par l’Union des Couveuses. LOGO FEDER petit  drapeauUE_pubbenefbas
Actualités
 

Dernières Publications



                  

     

       Video sur Infoptimum.com :
         https://vimeo.com/113838900
    Article-Berry-Republicain-2-novembre-2016
            Article  février 2017 :
    « La couveuse apporte sa contribution pour la mise en place
     d’un espace espace test maraichage au Lycée Agricole  »  
     
                                                                                                                                                                                      
     

      

     
 
facebook